Comment trouver les bons marchés pour vendre ses créations

Actualités

Vendre ses créations sur les marchés, les foires artisanales ou les salons professionnels est une excellente occasion de rencontrer vos clients et de leur faire découvrir vos produits. Cependant, beaucoup de créatrices se demandent comment trouver les bons marchés pour vendre leurs créations. Cet article vous guidera dans ce processus, en vous montrant comment cibler les événements appropriés pour maximiser vos chances de réussite.

Identifier les bons marchés pour vendre ses créations : connaître son public cible et son positionnement de marque

Tous les marchés et salons ne sont pas adaptés à vos créations et à votre positionnement marketing. Essayer de vendre sur tous les marchés et salons sur votre secteur serait contre-productif. Il est essentiel d’apprendre à cibler les bons événements et d’éviter les autres.

Pour cela, il est nécessaire de définir précisément votre client idéal et votre positionnement marketing. Ce travail vous permettra d’investir judicieusement vos ressources et vos efforts. En effet, vendre sur un marché ou un salon peut être coûteux, demande beaucoup de préparation logistique et d’énergie. Alors mieux vaut ne pas vous tromper d’événement !

Définir votre client idéal

Pour trouver les bons marchés pour vendre vos créations, commencez par définir le profil de votre client idéal. Ce personnage fictif, appelé persona, représente les personnes les plus susceptibles d’acheter vos créations artisanales.

Pour créer votre buyer persona, répondez par exemple aux questions suivantes :

  • Quelle est l’identité de votre client idéal : prénom, sexe, âge, pays, niveau d’éducation, situation familiale, emploi, niveau de revenus, loisirs…
  • Quels sont ses valeurs personnelles ?
  • Quels sont ses objectifs et motivations ?
  • Quelles sont ses problématiques ? (Exemple : trouver un produit sans danger pour les enfants, être livré rapidement)
  • Vos créations vont-elles l’aider à atteindre ses objectifs, résoudre ses problématiques ?
  • Quels sont ses revenus ? De quelle façon ?
  • Où fait-il ses achats ? Aime-t-il fréquenter les marchés ? Quels produits y achète-t-il ?

Plus vous décrirez en détail votre client idéal, plus il sera facile de le comprendre et de connaître ses habitudes d’achat. Aidez-vous d’outils marketing comme le créateur de persona d’Hubspot si vous débutez. Rien ne vous empêche ensuite de compléter ce profil.

Définir votre positionnement marketing

Votre positionnement marketing est la place occupée par votre marque dans l’esprit des acheteurs. Il vous permet de vous démarquer de la concurrence. Par exemple, si vous vous positionnez sur le haut de gamme, les caractéristiques de vos créations, vos prix, vos campagnes de communication et l’image de votre marque doivent être cohérents avec cet imaginaire.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui rend vos créations uniques ?
  • À quels besoins répondent-elles ?
  • Qu’est-ce qui différencie vos créations de celles des autres créatrices de votre secteur ?
  • Pourquoi votre client idéal choisirait-il votre produit plutôt que celui d’un concurrent ?
  • Pourquoi les consommateurs devraient-ils avoir confiance en votre marque ?
  • Est-ce que votre marque s’adresse à un marché de niche ? (exemples : créations de style gothique, celtique, steampunk…)
  • L’événement auquel vous envisagez de postuler attire-t-il votre client idéal ?

Rédigez ensuite votre proposition de valeur unique (PUV). Il s’agit d’une phrase ou d’un message court qui explique pourquoi un produit ou un service est meilleur que celui de la concurrence. Elle doit être en adéquation avec les besoins et les désirs de votre client idéal.

Les différents types de marchés et d’événements où vendre vos créations

En fonction de votre clientèle-cible, sélectionnez certains types d’expositions artisanales et éliminez-en d’autres. Voici quelques exemples :

  • Marchés d’été dans des zones touristiques
  • Marchés de Noël
  • Marchés de créateurs
  • Foires d’artisanat d’art
  • Salons professionnels (salons de loisirs créatifs, du mariage)
  • Braderies, vide-greniers, brocantes
  • Manifestations culturelles et artistiques à thème (festivals de musique, conventions de tatouage, expos vintage, fête de la mer, rassemblement de véhicules anciens…)

Comprendre ces différents types d’événements vous aidera à cibler les bons marchés pour vendre vos créations.

Où trouver des marchés, salons et expos pour vendre ses créations

Même s’il n’existe pas d’annuaire national complet pour les marchés de créateurs et d’artisans d’art, plusieurs méthodes vous aideront à trouver des événements appropriés.
ASTUCE

A cette étape, ne demandez pas l’avis d’autres créatrices. Faites ce travail de recherche seul·e, car la liste doit absolument s’adapter à votre marque et vos créations. En effet, ce n’est pas parce que plusieurs créatrices ont bien vendu sur un marché que ce sera automatiquement le cas pour vous.

Si vous ciblez mal vos events, vous risquez de rentrer sans avoir rien vendu, et, à force d’échecs répétés, vous pourriez vous démotiver voire perdre confiance en vous…

Ce travail de recherche est certes fastidieux, mais indispensable pour augmenter vos chances de faire de belles ventes !

Créer un fichier

Au fur-et-à mesure de vos recherches, constituez un fichier complet avec les informations suivantes :

 

  • Nom de l’événement
  • Dates et lieu
  • Contact(s) de l’organisateur. Il peut être différent de celui de l’organisateur de la manifestation. Parfois, ce sont des sociétés privées ou des associations qui sont en charge des exposants
  • Date limite de dépôt des candidatures (parfois plusieurs mois à l’avance, notamment pour les marchés de Noël)

Pistes de recherche pour trouver des marchés

1. Site web des mairies et offices de tourisme

Consultez les agendas des manifestations culturelles locales.

2. Presse locale et bulletins municipaux

Il y a souvent une section réservée à la présentation des événements à venir.

Certains organisateurs de marchés publient des encarts publicitaires dans la presse locale ou spécialisée et font passer des annonces sur les radios locales (consultez aussi leurs sites web), pour promouvoir les events.

3. Radios locales et leurs sites internet

4. Réseaux sociaux

Instagram
  • saisissez des mots-clés comme « salon artisanat », « marché créateurs » « festival », « marché fait-main », « convention tatouage »… dans le champ de recherche
  • ajoutez éventuellement le nom des villes que vous ciblez ou le nom d’un événement pour trouver le compte associé
  • si nécessaire, vous pouvez filtrer votre recherche en fonction des lieux
  • explorez les hashtags et les contenus partagés pour trouver des marchés d’artisans ou des salons qui seraient susceptibles de vous intéresser : #marchescreateurs, #marchesdenoel, #madeinfrance, #boutiqueephemereparis, #saloncreateurs, #popupstore…
Facebook
  • lancez une recherche par mots-clés et triez les résultats à l’aide des filtres : « événements », « groupes », « pages », etc.
  • vous pouvez aussi trier les contenus par date pour cibler une période particulière de l’année : si vous cherchez des marchés de Noël, explorez des contenus publiés en novembre/décembre pour trouver des noms d’événements à ajouter à votre liste.
TikTok, X (ex-Twitter)
En fonction de votre clientèle cible, ces réseaux sociaux peuvent aussi être intéressants à explorer.

5. Internet et moteurs de recherche

  • sur la page des résultats de recherche, consultez la section « Recherches associées », vous y trouverez certainement d’autres pistes à explorer
  • certains sites web recensent les marchés de créateurs ou les foires d’artisanat par région ou par département. Essayez des recherches du type : « marchés d’artisans + [votre ville, département ou région] »

6. Site web de l’événement

Si vous connaissez déjà le nom du marché ou d’un festival auquel vous souhaitez soumettre votre candidature, visitez son site internet pour y trouver les informations nécessaires.

Critères pour cibler les bons marchés et salons pour vendre vos créations

Après avoir établi une première liste d’événements, il est crucial de la réduire en sélectionnant judicieusement les marchés et salons auxquels postuler.

Voici quelques critères à considérer :

Emplacement géographique

Vous avez des moyens limités ? Vous souhaiterez probablement cibler des marchés dans votre secteur. Le lieu des festivités peut avoir une influence sur sa fréquentation :

 

  • accès facile (parking gratuit) ?
  • comment se fait la circulation des visiteurs sur le marché ?
  • est-ce que le lieu est facile à trouver ? Si non, est-ce que la signalétique mise en place (fléchage) pour orienter le public est suffisante ?
  • pouvez approcher suffisamment pour décharger et remballer votre matériel ? Le jour J, vous serez le plus souvent seul·e pour tout faire, alors simplifiez-vous la tâche au maximum !

Public cible de l’événement

Renseignez-vous auprès de l’organisateur sur les visiteurs habituels et leurs habitudes d’achat. Le nombre habituel de visiteurs et le montant du panier moyen lors des précédentes éditions sont aussi des indicateurs importants à considérer.

Communication et marketing

Vérifiez l’ampleur des campagnes marketing prévues par les organisateurs :

 

  • nombre et types de campagnes prévues
  • sont-elles suffisamment importantes pour attirer un grand nombre de visiteurs ?
  • le marketing, les supports de communication et le design affiché doivent refléter l’ambiance de l’événement pour attirer la bonne clientèle. Si cette image vous parait peu claire, il vaut peut-être mieux passer votre chemin
  • présence en ligne : le bouche à oreille ne suffit pas toujours et aujourd’hui, un site internet et la communication sur les réseaux sociaux sont devenus incontournables.

Frais liés à l’événement

Etablissez un budget prévisionnel :

  • inscription au marché, caution
  • frais de déplacement, location de véhicule, stationnement
  • hébergement, nourriture
  • mobilier
  • électricité

Calculez précisément le nombre de créations à vendre afin d’être rentable, en prenant en compte tous les frais et les coûts associés à la fabrication de votre stock.

Faites attention à ne pas emmener 500 euros de créations artisanales à vendre si vous devez gagner 1500 € pour couvrir vos frais et générer un bénéfice.

Même si vous parvenez à vendre suffisamment pour couvrir les frais de l’événement, cela ne garantit pas automatiquement que vous réaliserez un bénéfice à la fin de la journée. Une fois que vous avez atteint votre seuil de rentabilité, il sera nécessaire de vendre davantage de créations pour générer un bénéfice net !

REMARQUE

Le stock de créations invendues sur un marché aura un impact sur votre entreprise : il vous empêchera peut-être de réinvestir pour créer d’autres produits (manque de trésorerie) et ces créations invendues ne seront peut-être pas adaptées à vos autres canaux de vente (boutique physique, en ligne…).

Conditions de participation

  • Respectez les dates limites pour déposer votre candidature : sur certains marchés, il faut réserver votre place plusieurs mois à l’avance
  • Prenez en compte les exigences particulières : Siret, assurance… Si les particuliers et les associations sont acceptés, évitez de postuler. Le public ciblé par ces manifestations n’est généralement pas adapté à votre travail de créatrice
  • Renseignez-vous sur les critères de sélection des organisateurs pour les dossiers des candidats

Concurrence et types de vendeurs acceptés

  • Vérifiez si le marché accepte beaucoup (trop) de vendeurs d’une même catégorie (exemple : bijoux). Avoir de la concurrence n’est pas forcément un inconvénient si vous savez bien vous démarquer.
  • Informez-vous sur les types de vendeurs acceptés : stands de nourriture (voulez-vous prendre le risque de vous retrouver à côté d’une friterie ?) revendeurs de produits faits en série…
  • Renseignez-vous sur les animations prévues. Elles peuvent détourner l’attention de la clientèle ou être trop bruyantes pour que vous puissiez discuter avec vos acheteurs.
  • Assurez-vous que les vendeurs acceptés correspondent bien au thème de l’événement.

Autres événements

Repérer les autres manifestations culturelles prévues à la même date que votre marché : regardez s’il y n’y a pas un risque de concurrence.

Organisateur

  • Vous avez des difficultés à obtenir des informations et devez relancer plusieurs fois pour obtenir des réponses ? L’organisateur est peut-être très occupé. Mais cela peut aussi être le signe d’un problème d’organisation et un manque de professionnalisme. L’organisateur doit être en mesure de répondre à vos questions afin que vous puissiez décider de postuler ou non.
  • L’organisateur vous accueille mal lorsque vous vous renseignez ? Demandez-vous ce qui se passera en cas de problème important le jour de l’événement…

Aléas météorologiques

Assurez-vous d’avoir un équipement robuste lorsque vous envisagez de vendre en extérieur. Si ce n’est pas le cas et que vous n’avez pas encore les moyens d’investir dans du matériel adapté, il vaut peut-être mieux éviter de postuler cette fois-ci.

La date de dépôt de candidature au marché est dépassée

Ce n’est pas un problème, au contraire ! Déplacez-vous sur le marché ou le salon pour enquêter et vérifier vous-même s’il peut vous convenir. Faites un tour dans les allées muni·e d’un carnet de notes :

Observez les vendeurs présents et la façon dont ils agencent leurs stands, le matériel qu’ils utilisent, ce qu’ils vendent, leurs techniques de vente, leurs éventails de prix…

  • Demandez-vous pourquoi vous êtes plus attiré·e par certains étals
  • Est-ce que certains créateurs sont mieux placés que d’autres et pourquoi (ça vous servira au moment de négocier votre emplacement !)
  • Examinez le public et son comportement : est-ce qu’ils achètent et quels types de produits ? Comment payent-ils : espèces ou CB ?

Vous allez certainement apprendre beaucoup de choses et repérer ce qu’il faudra éviter à tout prix !

Conclusion

Trouver les bons marchés pour vendre vos créations artisanales n’est pas difficile mais demande un travail de recherche important. En ciblant les événements adaptés à votre clientèle et en vous préparant soigneusement, vous maximiserez vos chances de succès et de rentabilité. Bonne chance pour vos ventes !
Partagez avec nous vos expériences et vos conseils pour trouver les meilleurs marchés et salons où vendre vos créations ! Laissez un commentaire ci-dessous : vos retours sont précieux pour compléter cet article et aider d’autres artisans créateurs dans leur parcours entrepreneurial !

Questions fréquentes

Pourquoi est-il important de cibler les bons marchés pour vendre ses créations ?

Cibler les bons marchés permet de maximiser vos chances de vendre vos créations. Chaque marché a son propre public, et choisir ceux qui correspondent à votre clientèle idéale et à votre positionnement de marque peut significativement améliorer vos ventes et votre visibilité.

Comment définir mon client idéal pour mieux cibler les marchés ?

Pour définir votre client idéal, créez un persona en répondant à des questions sur son identité (âge, sexe, localisation), ses objectifs, ses motivations, ses problématiques et ses habitudes d’achat. Plus vous décrivez en détail votre client idéal, plus il sera facile de cibler les événements qui l’intéressent.

Quels types de marchés existent pour vendre des créations artisanales ?

Il existe plusieurs types de marchés : marchés classiques, marchés de Noël, marchés de créateurs, foires d’artisanat d’art, salons professionnels (mariage, loisirs créatifs), braderies, vide-greniers, brocantes et manifestations culturelles (festivals, conventions de tatouage, etc.).

Où puis-je trouver des informations sur les marchés et salons à venir ?

Vous pouvez consulter les sites web des mairies et des offices de tourisme, la presse locale, les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, TikTok, Twitter), et utiliser des moteurs de recherche comme Google. Certains sites comme Eventbrite, Noël.org, et Marchés et Artisans recensent aussi des événements.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir les bons marchés ?

Considérez l’emplacement géographique, le public cible de l’événement, les campagnes de communication prévues, les frais liés à l’événement, les conditions de participation, la concurrence et les autres événements simultanés. Assurez-vous également de la fiabilité de l’organisateur.

Comment me préparer pour un marché ou un salon ?

Préparez-vous en définissant votre client idéal et votre positionnement marketing, en créant un fichier des événements, et en budgétisant soigneusement tous les frais liés à votre participation. N’oubliez pas d’anticiper les aléas météorologiques si l’événement se déroule en extérieur.
Crédit photo : Gunnar Ridderstrom

Poursuivez votre lecture

Allez, on en discute ?

Un grand MERCI  à celles et ceux qui prennent le temps de laisser un commentaire : je les lis tous et ça m'aide à trouver la motivation pour les prochains articles !

Avant de poster votre premier commentaire ici, merci de lire la Charte de modération

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This