Comment rédiger des fiches produits qui font vendre

24 Fév 2015 | Visibilité | 62 commentaires

Pour réussir à vendre ses créations en ligne sur des plateformes comme Etsy ou A Little Market, il est nécessaire de bien maîtriser la rédaction des fiches produits.
En effet, celle-ci doivent non seulement permettre d’améliorer le référencement sur les moteurs de recherche (il faut optimiser les fiches pour Etsy et pour Google), mais aussi, donner confiance au client pour l’inciter à acheter.

 

Par quoi commencer ?

Je commence par faire une liste descriptive des caractéristiques de ma création, en me mettant dans la peau de l’acheteur et en essayant de répondre à toutes les questions qu’il peut se poser.

Ceci suppose bien entendu que je connais bien mon produit et surtout que j’ai identifié ma clientèle cible (vous devez connaître ses valeurs, ses centres d’intérêt…).

  • de quoi s’agit-il ?
  • a qui le produit est-il destiné ? pour quoi faire ?
  • son style, sa forme, sa coupe
  • les matières, matériaux utilisés
  • sa taille, ses dimensions
  • sa couleur, les motifs (uni ou pas ?)
  • son poids
  • pour quelle occasion (mariage, naissance…) ?
  • est-ce qu’il y a autre chose livré avec (accessoires…) ?
  • quels sont sont les avantages que le client va tirer de son achat ?

les options de personnalisation

  • qu’est-ce que le client pourra personnaliser ?
  • comment ? (choix dans un menu déroulant, envoi d’un message, d’un mail ?).

les conseils d’utilisation

  • la température de lavage, de repassage, utilisation du sèche-linge possible ou pas ?
  • comment il se nettoie, est-ce qu’il supporte l’eau, est-ce qu’il peut déteindre ?
  • est-ce que le système d’accrochage est fourni ?
  • comment stocker le produit ?

la livraison

  • les frais de port sont-ils offerts ?
  • comment le produit est emballé pour l’expédition (protection contre la casse) ?
  • est-ce que vous proposez un packaging particulier (pour les bijoux par exemple) ?
  • l’article est-il expédié immédiatement ou pas ? les délais pour recevoir une commande personnalisée ? 

La rédaction de la fiche produit

Le style et le ton employés doivent être adaptés à votre clientèle cible et véhiculer l’identité de votre entreprise.

N’employez pas un ton “commercial” (ça ne donne pas confiance), et évitez les termes techniques :
par exemple, tout le monde ne sait pas ce qu’est une “perle toupie” (trop technique), vous pourriez peut-être dire plutôt : “collier vert en perles, sautoir pour femme, etc…” pour avoir des chances d’être visible du plus grand nombre. Hé oui, c’est du vécu, je lis souvent des termes techniques sur les fiches produits des bijoux : je n’y comprends pas grand chose la plupart du temps, parce que je ne crée pas de bijoux… !

N’oubliez pas : le descriptif s’adresse au client, pas à vous. Vous devez lui donner envie d’acheter.

La structure de la fiche produit :

  • photos
  • titre
  • descriptif
  • tags ou mots complémentaires

Les photos

C’est la première chose que le client va voir en faisant sa recherche sur internet et le seul lien qu’il aura avec votre création. Elles sont donc très importantes ! Vous aurez beau avoir trouvé les bons mots-clés pour être visible et avoir un SEO super au point, si vos photos ne sont pas de bonne qualité, le client n’ira généralement pas plus loin et ne prendra même pas la peine de lire le descriptif.

Là encore, connaître votre clientèle cible vous aidera à savoir comment vous devez photographier votre produit pour que votre client se projette en voyant vos clichés.

Je ne vais pas détailler la chose ici mais pensez à prendre la création sous tous les angles et si vous intégrez d’autres éléments à la photo, faites attention qu’on identifie du premier coup d’œil le produit vendu. Ca paraît évident, mais je vois de temps-en-temps des photos où on ne sait pas ce qui est à vendre tellement il y a d’éléments autour de la création… 

Le titre

La construction du titre de la fiche produit sur les plateformes de vente nécessiterait la rédaction d’un article à lui seul ! Je vais essayer de résumer un peu les grands points.

Notez bien que ce qui va suivre ne doit être utilisé que pour votre boutique en ligne, surtout pas pour rédiger les titres de vos articles de blog (vous risqueriez de passer pour un spammeur/une spammeuse) aux yeux de Google.

Si il y a une chose importante que j’ai apprise c’est qu’il faut oublier les titres joliment présentés (oui, je présentais les miens comme ça) :

collier pour femme | Création unique, modèle Truc | par Machin-Chose

Il y a peu de chance que votre collier soit trouvé parmi les millions de vendeurs sur Etsy avec ce genre de titre.
Pourquoi ? Le visiteur lambda sur Etsy ou ALM sait-il que votre collier s’appelle Truc ? Non bien-sûr. Alors il ne saisira pas ce mot-clé (“Truc”) dans la barre de recherche et ne trouvera donc pas votre création.

Indiquez plutôt le nom du modèle à la fin du descriptif, si vous en avez vraiment l’utilité, pour la gestion de vos stocks par exemple.

Idem si les visiteur n’a jamais entendu parler de votre boutique : il ne tapera pas non plus son nom pour faire sa recherche.

Ces indications n’aident donc pas du tout à trouver vos créations.

Un titre doit se composer comme suit sur les plateformes de vente en ligne : “Mots-clé 1, mot-clé 2, mot-clé 3, etc…”

Voilà une liste des principales informations à retenir :

  • il faut insérer des mots-clés : pour le référencement sur les moteurs de recherche (celui du site où vous vendez et pour Google) : tout “l’art” va consister à trouver les bons mots-clés, ceux qui vont permettre aux visiteurs de trouver votre fiche produit parmi les milliers (millions ?) d’autres (et là, si vous avez en plus un super photo de présentation, c’est gagné !)
  • mettez les mots-clés les plus importants au début du titre
  • le mot-clé utilisé en première position devra bien décrire la création (expliquez de quoi il s’agit), après, vous pouvez utiliser des mots-clés plus “généraux” (cadeau pour femme…)
  • n’utilisez pas de caractères spéciaux : ils ne sont pas lus par les robots d’indexation des moteurs de recherche
  • la ponctuation dans les titres : pour le SEO, peu importe que vous mettiez des points, des tirets ou autres pour séparer vos mots-clés. En revanche, c’est indispensable pour faciliter la lecture du titre par les visiteurs (je mets des virgules, c’est facile à taper et pas besoin de majuscule après).
  • ce qu’il faut retenir : mettre absolument un espace avant et/ou après le signe de ponctuation utilisé : sinon les mots se retrouveront accolés dans le code du site et ne voudront plus rien dire pour les robots d’indexation (“collier bleu/cadeau pour femme” serait alors lu comme “collier bleucadeau pour femme or le mot “bleucadeau” ne veut rien dire du tout).
  • ne mettez pas le nom du modèle dans le titre (voir plus haut). 

Le descriptif

  • le paragraphe d’accroche :
    – rédigez un court paragraphe pour expliquer au prospect pourquoi il devrait acheter votre produit : quel est l’intérêt du produit, quel avantage va-t-il en tirer, etc (n’oubliez pas de toujours vous focaliser sur votre client). Cette accroche doit donner envie au visiteur de poursuivre sa lecture, elle doit capter son attention.
    – insérez-y des mots-clés du titre
  • utilisez la “technique de la pyramide inversée” (employée également pour les articles de presse) : commencez par l’argument le plus fort, le client souhaite trouver l’information le plus rapidement possible. Décrivez ensuite les détails de votre création. Ainsi, si le client ne lit pas tout le descriptif, il disposera quand même des renseignements essentiels.
  • évitez les tournures de phrase du genre “le plus beau”, “le meilleurs que vous ayez vu”… : démontrez en énonçant des faits.
  • si vous avez plusieurs articles similaires dans votre boutique : évitez de recopier le même descriptif. Modifiez au moins le début de votre fiche produit (pas juste quelques mots, reformulez les phrases). Oui, je sais c’est long à faire, mais pourquoi risquer de contrarier Google qui déteste ça (voir plus bas) ?
  • aérez le texte le plus possible : faites des paragraphes, utilisez des listes à puces, sautez des lignes.
  • ajoutez des liens :

    – sur Etsy, vous pouvez rajouter des liens cliquables : profitez-en pour rediriger le client ailleurs sur votre boutique.
    Vous pourriez ajouter un lien vers une autre fiche produit, mais il est préférable de placer plutôt le lien d’une catégorie de votre boutique. En effet, l’article pourrait être vendu, le lien ne fonctionnerait alors plus ce qui n’est pas très bon du point de vue SEO.
    Vous pouvez aussi inclure un lien vers vos CGV, votre à propos…

    – sur A Little Market les liens ne seront pas cliquables, mais rien ne vous empêche d’en insérer quand même un ou deux, peut-être que le client le copiera-collera dans son navigateur quand même, on ne sait jamais !

  • Pensez à réduire les liens que vous insérez dans vos fiches, ils prendront beaucoup moins de place et ce sera plus esthétique (pensez-y aussi quand vous publiez sur les réseaux sociaux !). Vous pouvez utiliser un outil gratuit comme Bitly par exemple. Créez-vous un compte et vous obtiendrez même des stats sur vos liens raccourcis ! 

Les tags

  • sur Etsy :

    – vous devez y copiez-collez TOUS les mots-clés de votre titre. Compléter le reste des 13 tags avec d’autres mots-clés.

  • – la limite est de 20 caractères, espaces compris. Si vos mots-clés sont plus longs, coupez-les, mais pas n’importe comment. “Robe tunique noire à capuche” (28 caractères, espaces compris) pourrait être coupé ainsi : “robe tunique noire” et “robe à capuche”. Evitez l’emploi de mots seuls dans les tags, préférez toujours un groupe de mots.

  • sur A Little Market :
    les mots-clés complémentaires n’ont pour le moment plus aucune utilité. Mais l’équipe technique a annoncé des changements pour très bientôt, donc je vous conseille de prendre l’habitude de les renseigner (ça vous évitera en plus de devoir revenir sur toutes vos fiches pour les remplir après les modifications de l’algorithme !). En attendant, vous pouvez utiliser la même méthode que celle décrite ci-dessus pour Etsy (recopier les mots-clés du titre) mais sans vous imposer la limite des 20 caractères qui n’existe pas sur ALM pour le moment. 

A noter

  • relisez et faites relire pour éliminer toutes les fautes d’orthographe et de frappe :
    – un descriptif avec des fautes ne fait pas très professionnel.
    – une faute sur un mot ou une expression-clé peut conduire à l’indexation d’un mauvais mot-clé sur les moteurs de recherche, et ce serait vraiment dommage.
  • ne recopiez JAMAIS le descriptif d’une autre boutique, même si vous trouvez qu’il est parfait pour votre création : outre le fait que ce contenu est bien sûr protégé par le droit d’auteur, Google déteste ça et pourrait vous le faire payer cher (on appelle ça du “duplicate content” en référencement). En agissant ainsi, vous prenez le risque de devenir totalement invisible sur Google, et là, pour réussir à vendre, ce n’est pas gagné… 

Pour conclure

Il est vrai que la rédaction des fiches produits est un exercice long et fastidieux, mais à force d’en faire, on finit par avoir des réflexes, l’exercice devient plus simple et plus rapide.

Pour vous aider, vous pouvez faire lire vos descriptifs à quelqu’un qui n’a jamais vu votre produit (un autre créateur par exemple) et voir si il se pose encore des questions sur votre création. C’est ce que je fais parfois avec d’autres créatrices et ça fonctionne bien.

Il faudra retravailler régulièrement ses fiches pour les améliorer (d’autant plus que les mots-clés “tendance” évoluent), adapter ses mots-clés (et donc le descriptif et les tags le cas échéant) en focntion, par exemple, de la saisonnalité (Noël, St Valenton, Fête des Mères, été, hiver…).

Et vous, comment rédigez-vous vos fiches produits ?
Utilisez-vous un pense-bête, une fiche ou carrément un cahier que vous ressortez à chaque fois pour ne rien oublier ?
Faites-nous part de vos astuces dans les commentaires.

 

Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest !

Comment rédiger ses fiches produits @LPPSB
60e248edbac4e43fce7dbc0606e2fe0a______

Abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter, vous serez informé en priorité de la publication d'un nouvel article sur le blog !

Abonnez-vous

C'est presque terminé... Afin de recevoir la newsletter, vous devez maintenant confirmer votre abonnement : allez dans votre boite mail et cliquez sur le lien dans l'email reçu (vérifiez vos messages indésirables si nécessaire). Merci !

Pin It on Pinterest

Share This