Comment trouver les bons mots-clés pour vos fiches produits

Visibilité

cet article a été mis à jour le 01/02/2018

Nous avons vu dernièrement comment rédiger une fiche produit. Pour qu’elle soit efficace et que les internautes la trouvent parmi toutes celles présentes sur des plateformes de vente comme Etsy, Un Grand Marché (UGM), Dawanda ou autres, il faut y placer des mots-clés.

Ces derniers boosteront le référencement à condition d’être bien sélectionnés en amont : se tromper dans le choix des mots-clés pourrait se traduire par une absence totale de trafic et donc au final, peu de ventes, voire aucune.

Qu’est-ce qu’un mot-clé ?

Quand on veut trouver une information sur internet, on tape un ou plusieurs mots dans la barre d’un moteur de recherche (on saisit une requête).

Ces termes constituent un mot-clé, ou une expression-clé : eh oui, un mot-clé peut être composé de plusieurs mots !

Exemple : bracelet bleu foncé est UN mot-clé, composé de plusieurs termes.

Le but ultime de la recherche que nous allons faire est d’établir une liste de mots-clés pertinents, c’est-à-dire qui sont utilisés par les visiteurs sur les plateformes de vente (ils sont “tendance”) et de façon plus ou moins fréquente (ils sont plus ou moins “populaires”).

Mais attention : il y a parfois un énorme fossé entre les termes que nous pensons être pertinents pour décrire nos créations et ce que les internautes vont réellement taper pour les trouver !

Les différents types de mots-clés

Les mots-clés concurrentiels

Les grandes marques investissent des budgets importants pour faire remonter leurs produits en première position des SERPs.

Elles se positionnent ainsi sur les mots-clés les plus saisis par les internautes (des mots tel que bijoux fantaisie, par exemple).

Ces mots-clés sont dits concurrentiels car, quand on les saisit, le moteur de recherche va nous proposer un nombre très important de résultats.

Voilà un exemple avec la requête bijoux fantaisie sur Google :

recherche d'une requête sur google

– plusieurs millions de sites contiennent ce mot-clé,

– de nombreux liens sponsorisés sont présents (annonces).

Ainsi, il nous est quasiment impossible de concurrencer ces entreprises sur Google en essayant de nous positionner sur le mot-clé bijoux fantaisie. Il faudra trouver autre chose ! 

Il en est de même pour les couleurs : utiliser par exemple le mot-clé pink seul dans un titre ou un tag sur Etsy ne servira pas à grand-chose (pas assez précis et trop de concurrence). Il vaut toujours mieux les associer à d’autres termes (ex : pink and gold baby shower).

Les mots-clés de longue traîne

Le principe consiste à associer plusieurs mots-clés. Mais pas n’importe lesquels, bien-sûr !

Chacun de ces mots-clés pris individuellement va apporter peu de visites (parfois une seule par mois). Le principe de la longue traîne consiste à associer certains de ces mots-clés pour tenter de générer plus de trafic sur nos boutiques. Il ne faut surtout pas les négliger.

Prenons un exemple : si vous vendez des articles pour bébé, essayer de vous placer sur le terme gigoteuse sera quasiment impossible comme nous l’avons vu précédemment (trop de concurrence). Vous allez donc plutôt choisir quelque chose comme l’expression-clé gigoteuse rose hiver en coton bio.

Si un visiteur saisit exactement ces termes-là dans la barre de recherche d’Etsy (ou autre), il y aura bien plus de chances qu’il achète votre produit, puisqu’il correspond exactement à ce qu’il veut.

S’il ne saisit qu’une partie des mots-clés comme gigoteuse rose hiver ou gigoteuse en coton bio, le visiteur trouvera quand même votre fiche produit.

Utiliser des mots-clés de longue traîne multiplie donc les chances d’être trouvé.

A noter : Sur Etsy les visiteurs utilisent en moyenne 4 mots pour faire leurs recherches. (Source : Etsy)

Créer sa liste de mots-clés

Nous allons voir qu’il existe quelques étapes et astuces assez simples à mettre en oeuvre pour obtenir une liste de mots-clés très volumineuse.

L’idéal est de classer ces mots-clés par thèmes, pour les retrouver facilement. Vous pouvez utiliser un tableur comme Excel pour le faire (ou Calc, qui est gratuit).

N’oubliez pas, une fois ce travail fait, il faudra faire un tri et ne conserver que les mots-clés pertinents pour votre création.

le brainstorming

Commencez par noter tout ce qui vous passe par la tête et qui est en rapport avec votre activité. Par exemple, si vous vendez des bijoux (je mets n’importe quoi, c’est juste pour vous donner une idée) :

– bijoux, bijoux fantaisie, bijoux femme, bijou fantaisie femme…

– collier, collier femme, collier sautoir, collier sautoir femme…

– boucles d’oreilles dormeuses, boucles d’oreilles pendantes, boucles pour oreilles percées…

– broche, bague, alliance, perles, parure, cabochon, etc…

– perles, pierres précieuses, or, argent…

Vous pouvez décliner les mots en les mettant au pluriel, en les conjuguant.

Vous pouvez choisir de retirez les prépositions (pour, de, en…) pour Etsy ou UGM : chaussons en laine pour bébé peut être remplacé par chaussons laine bébé. En revanche, sachez que le moteur de recherche de Google fait une différence entre les mots-clés avec et sans préposition, au singulier et au pluriel…

Si vous avez une boutique sur Etsy et que vous vendez à l’étranger, cherchez aussi du côté des expressions utilisées par les autres pays francophones :
exemple : au Québéc, pour évoquer des stickers muraux en décoration intérieure, on peut aussi parler “d’appliqués” ou “d’autocollants”.

Pensez ensuite au style, à la matière, et surtout aux personnes à qui s’adressent vos créations/articles (votre clientèle-cible).

Ne notez dans votre liste que des termes communs, évitez ceux qui sont trop techniques : mettez-vous à la place de vos clients, ils n’auraient probablement pas idée de taper Miyuki ou Toho (je vois souvent ces termes dans des boutiques en me demandant ce que ça peut vouloir dire). En utilisant ce genre de mots, vous vous adressez uniquement à un public d’initiés (d’autres créateurs par exemple) et pas au plus grand nombre.

Votre liste commence à s’étoffer. Voyons comment la compléter, avec quelques outils.

les dictionnaires de synonymes

dictionnaire des synonymes

les suggestions des moteurs de recherche

Lorsque vous saisissez une requête dans la zone d’un moteur de recherche, il vous suggère la suite de la frappe en cours : vous pouvez vous servir de cette fonction de saisie semi-automatique (Google Suggest) pour continuer votre liste.

google suggest

Cette fonction est aussi présente sur le moteur de recherche d’Etsy : elles correspondent aux mots-clés qui ont été recherchés dernièrement par les visiteurs du site.

Suggestions du moteur de recherche d'Etsy

les recherches associées

Quand vous vous trouvez sur une page de résultats Google, après avoir saisi une requête, tout en bas on vous propose des recherches associées.

Vous pourrez également y trouver des idées :

La recherche associée sur Google

Les générateurs de mots-clés

Voici quelques générateurs de mots-clés gratuits (vous pouvez en utiliser plusieurs, ils ne donneront pas tout à fait les mêmes résultats, même si ce n’est pas évident au premier coup d’œil).

  • Keyword Tool

Saisissez un mot-clé dans zone dédiée, sélectionnez le moteur de recherche puis la langue. Keyword Tool va générer une liste contenant jusqu’à 750 suggestions de mots-clés.

  • Ubersuggest

Saisissez un mot-clé et Ubersuggest va vous proposer une liste de requêtes associées. Il peut être pratique pour trouver des mots-clés de longue traîne.

  • Semrush

Semrush ne donnera pas beaucoup de résultats en version gratuite, mais l’outil peut quand même être utile :

Les mots-clés de la concurrence

Avant il était facile de les trouver grâce à la balise meta keywords, mais cette dernière n’est plus utilisée par les moteurs de recherche sur internet (elle n’est plus prise en compte par les robots des moteurs de recherche lors de l’indexation d’une page).

Sur Un Grand Marché, elle est, pour le moment, présente dans le code du site (bien qu’elle ne serve à rien…).

Pour la trouver, c’est simple :

– allez sur la page d’une fiche produit,

– tapez Ctrl+U sur votre clavier (ou faites un clic droit puis choisissez inspecter dans le menu contextuel). Vous accédez au code source de la page internet.

– tapez ensuite Crtl+F : une petite fenêtre s’ouvre (en haut à droite ou en bas à gauche selon la méthode choisie)

– saisissez keywords et validez : vous voyez la liste s’afficher après le mot Keywords (il est mis en surbrillance pour pouvoir être repéré facilement dans les lignes de code).

N’ayez pas peur, vous pouvez juste voir le code de la page, pas le modifier définitivement :

Sur Etsy, vous pouvez voir les mots-clés choisis pour compléter les tags tout en bas du descriptif des créations.

A noter :
Rien ne vous empêche de tenter cette recherche sur n’importe quelle page internet : même si la plupart de ces balises meta keywords ne sont plus renseignées aujourd’hui, vous en trouverez parfois encore.

 

 

Truc en plus : vous pouvez aussi trouver des mots-clés très intéressants dans les newsletters envoyées par les plateformes.

Notez bien que cette technique vous permet de connaître les mots-clés utilisés par les vendeurs, et pas forcément par des acheteurs, ce qui n’est pas la même chose.

Tester le potentiel des mots-clés

Maintenant que vous avez pré-établi une liste, il va falloir essayer de déterminer les requêtes (les mots-clés, donc) que pourraient saisir vos clients pour trouver vos produits.

Cela implique que vous ayez bien identifié votre clientèle-cible : si vous ne la connaissez pas, vous aurez du mal à “deviner” les requêtes qu’elle pourrait saisir pour trouver un article sur internet.

Le but sera de trouver un compromis. Il faudra garder certains mots-clés concurrentiels, mais pas trop pour avoir une chance de se positionner dessus (la faisabilité) et saisis par les internautes (l’intérêt du mot-clé).

Voici quelques outils gratuits pour vous aider à affiner votre liste de départ.

Google Trends

Google Trends permet de connaître la fréquence à laquelle une requête est saisie sur Google, depuis 2004 jusqu’à aujourd’hui.

L’outil est très intéressant dans la mesure où vous saurez quel mots-clé est le plus “tendance” pour une période donnée :

J’ai fait une recherche sur le mot-clé livre de naissance. Je vois ci-dessous les tendances de recherche en France, de janvier 2010 à mars 2015 :

Avant toute chose, on voit que l’expression est toujours saisie par les internautes.

Ensuite, on observe par exemple que cette recherche est plus courante en début et fin d’année, etc…

L’outil propose également de comparer jusqu’à 5 termes entre eux (+ Ajoutez un terme) :

La barre de recherche sur les sites

Testez ensuite ces mots-clés dans le moteur de recherche d’Etsy ou de la plateforme où vous vendez : s’ils apparaissent parmi les suggestions, c’est qu’ils sont utilisés par les visiteurs, donc, c’est déjà un bon point (quand vous commencez à taper votre mot-clé, le moteur de recherche vous le propose avant que vous ayez fini).

Regardez ensuite le nombre total de résultats qui remontent : si le nombre est très important, c’est que le mot clé est très concurrentiel. Réfléchissez donc avant de l’utiliser : il sera peut-être plus difficile de passer devant les autres dans les résultats de recherche. Mais parfois, ça marche ! Il faut donc tester et voir ce que ça donne.

Où placer les mots-clés dans sa boutique Etsy ?

  • le titre de la création : placer le mot-clé le plus important au début. Il devra bien décrire votre créations. Les mots-clés suivants pourront être plus “généraux”. 
    Les mots-clés du titre servent uniquement à être trouvés sur une plateforme : oubliez un peu le fait qu’il faut absolument décrire ce que vous vendez (vous le ferez par les photos et dans la description).
  • le descriptif : reprenez les mots-clés du titre dans le premier paragraphe (l’accroche) et ajoutez ensuite des synonymes et de nouveaux mots-clés.
  • les tags : recopiez les mots-clés du titre. S’ils sont trop long, ce qui est souvent le cas en Français, coupez-les (ils ne peuvent pas faire plus de 20 caractères). Compléter le reste avec d’autres mots-clés.
  • le nom de la boutique, le message de bienvenue, la page à propos de votre boutique et les catégories : placez-y également des mots-clés en rapport avec votre activité et vos créations.

Les images : Etsy les renomme automatiquement lors du téléchargement, donc il est inutile de les renommer et d’y placer un mot-clé.

 

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir un peu plus clair, même si j’ai bien conscience que ces notions sont difficiles à assimiler et longues à mettre en oeuvre !

Une des choses essentielles à retenir est que les mots-clés que vous allez placer dans vos fiches produits doivent être utilisés par les acheteurs : le fait qu’ils soient utilisés par les autres vendeurs ne veut pas forcément dire qu’ils le sont par les visiteurs.

Sachez qu’il n’existe pas de liste de mots-clés idéale et pré-établie. Celle-ci devra évoluer régulièrement en fonction des résultats que vous obtiendrez dans vos statistiques et des tendances de recherche des internautes. 

Avant tout, il faut tester, essayer, voir ce qui fonctionne et ne pas hésiter à élimer ce qui ne convient pas : regardez vos statistiques. Il ne faut pas avoir peur de faire des modifications de temps-en-temps.

Pour terminer, le référencement naturel est un travail de longue haleine : vous ne verrez parfois des résultats (augmentation des visites et des ventes) qu’au bout de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Donc : soyez patients !    

 

Et vous, quels outils et astuces utilisez-vous pour sélectionner les bons mots-clés pour votre boutique ? Comme d’habitude, je vous invite à partager votre expérience ou vos questions dans les commentaires !

Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest !

 

Comment trouver les bons mots-clés pour rédiger ses fiches produits @LPPSB
vulputate, venenatis, sed libero libero massa id, non eleifend commodo nec eget

Abonnez-vous

Abonnez-vous à la Newsletter des Créateurs, vous serez informé en priorité de la publication d'un nouvel article sur le blog !

Abonnez-vous

C'est presque terminé... Afin de recevoir la newsletter, vous devez maintenant confirmer votre abonnement : allez dans votre boite mail et cliquez sur le lien dans l'email reçu (vérifiez vos messages indésirables si nécessaire). Merci !

Pin It on Pinterest

Share This