250 ventes sur etsy en un an

Vendre ses créations sur Etsy : comment faire 250 ventes la première année ?

C’est à Tokyo, où elle réside, que Laetitia Hébert a découvert l’univers des kokeshi, de délicates poupées en bois traditionnelles.
En mars 2016, elle décide de créer sa boutique en ligne Folkeshi pour y vendre des kosheshi anciennes.
Elle rencontre immédiatement un très grand succès puisqu’elle a réussi à réaliser 250 ventes dès la première année sur Etsy.

J’ai fait la connaissance de Laetitia grâce au programme “Etsy Résolution 2016” (celui-ci permettait aux nouveaux vendeurs de recevoir des conseils par mail pour monter leur boutique).
Suite à la formation, un groupe d’entraide a été créé sur Facebook et nous l’avons rejoint. Nous sommes donc restées en contact.

Laetitia m’a proposé il y a quelques jours de partager les clés de sa réussite dans un article invité. Je vous laisse donc en sa compagnie. Bonne lecture !

Ce que j’ai appris de ma 1ère année sur Etsy

L’an dernier, le 1er mars 2016, j’ai lancé Folkeshi sur Etsy. J’y vends des poupées en bois, appelées kokeshi, que je chine au Japon.

Pendant les deux premiers mois de 2016, j’ai travaillé à définir mon concept, lire l’intégralité du manuel du vendeur, suivre des formations gratuites, élaborer mon « identité graphique », participer aux discussions d’Etsy Résolution.
J’y ai posté mon lien de boutique en croisant les doigts… 24h plus tard, je notais 6 ventes dans mon cahier tout neuf ! Il s’est passé un peu plus de 230 ventes depuis, et voici ce que j’ai appris.

Pas le temps de lire l’article ?

Sauvegardez-le sur Pinterest et lisez-le plus tard !

etsy : 250 ventes en 1 an

Observer la concurrence plutôt que la craindre

Personne n’a envie de regarder la concurrence en face alors que son projet est encore embryonnaire. Lorsque j’ai débuté, taper le mot-clé « kokeshi » était une épreuve. Tous ces gens qui occupent déjà le terrain ! J’y ai passé le strict minimum de temps, juste de quoi lister les boutiques concurrentes, et je suis passée très vite à la suite. C’était humain, mais idiot.

Maintenant, je vérifie régulièrement l’apparition de nouveaux concurrents, j’observe l’évolution des ventes des uns et des autres, la petite tambouille de chacun : modes et tarifs d’expédition, conditions de retour et d’échange, angle des photos, informations de la fiche produit… Cela donne des idées à intégrer dans ses propres fiches.
Je ne prétends pas être devenue zen. J’enrage quand les informations données par un vendeur sont erronées, et je suis un peu jalouse quand je vois de belles choses chez les autres – surtout si ma dernière brocante a été catastrophique. Mais avoir regardé mes collègues de près me permet aussi de savoir ce que je propose de différent, en terme de sélection et de service. Certains clients reviennent pour ça !

Ouvrez votre boutique Etsy

40 mises en ligne offertes
en cliquant ci-dessous

Ouvrez votre boutique Etsy

Assumer ses prix

Fixer un prix est difficile. C’est généralement le fruit d’une longue réflexion, d’une balance habile entre les charges, le temps de travail, le prix du marché… donc une fois que ce dur travail est fait, je m’y tiens ! J’ai eu quelques demandes (je dis “demandes” mais parfois, “sommations” serait plus juste ! ) de réduction radicale, parfois pour un objet seul, d’autres fois pour un ensemble de poupées kokeshi. J’ai dit non. Derrière ma tablette, l’impression de jouer au poker – mais à chaque fois, après avoir expliqué ma façon de calculer, de fonctionner, la vente s’est faite à mon prix.

Ma boutique marche bien. Je vends la plupart des kokeshis que j’ajoute à la boutique dans les deux mois qui suivent (et un certain nombre, dans la semaine de la mise en ligne). Je suis donc plutôt confiante : si untel trouve que c’est trop cher, quelqu’un d’autre jugera le prix correct. J’essaie d’avoir des poupées abordables pour satisfaire les clients à petit budget – quand je parviens à chiner des poupées qui correspondent à cette gamme de prix.

Accepter de changer d’avis

Lorsqu’on lance notre activité, il nous faut prendre une quantité de décisions impressionnante : l’allure de la boutique, les produits, les modes d’envoi, le ton sur lequel on parle aux gens, le délai d’expédition, etc.
Parfois, il faut être capable de réaliser que le choix fait n’était pas très judicieux. A l’ouverture il y a un an, mes 20 (ou 16?) premières kokeshis anciennes étaient photographiées sur fond de papier pop. Je voulais leur donner du peps, de la modernité, mais en fait, non seulement c’était assez laid, mais en plus, mon appareil photo s’acharnait à faire la mise au point sur les motifs du papier. Bref, une horreur.
Après un tour à la papeterie la plus proche, je suis passée au rose pâle. C’est moins pétillant… mais c’est plus facile à gérer, et je trouve que ça fonctionne avec le bois des poupées.
Il y a quelques mois, je me suis ralliée à l’avis général et j’ai commencé à mettre en scène mes objets. Une théière, un petit objet japonais, un livre… pour faire passer l’idée du Japon sans être trop lourd.

Autre chose pour laquelle j’ai retourné ma veste : les envois. Jusqu’à novembre, je n’utilisais que les cartons officiels de la Poste japonaise. Se montant sans scotch. Solides. Assez grands (souvent trop). Du coup, trop lourds, et chers à l’envoi.
Une compta précise à l’automne m’a fait réaliser que je dépensais plus en frais de port que ce que je facturais. J’ai pensé les augmenter, et puis finalement, j’ai changé de fournisseur et acheté de plus petits cartons. J’ai besoin de moins de journal pour caler les kokeshis, donc ils sont moins lourds, et moins chers (le tarif japonais est augmenté par paliers de 100 grammes). Mon tarif n’a pas bougé pour mes clients, et moi, je ne perds plus d’argent sur l’expédition.

kokeshis, poupées en bois traditionnelles japonaises

Ne pas lésiner sur le service client

Je suis sympa avec mes clients et ils me le rendent bien ! J’ai même reçu une carte postale de remerciement cet été, et une carte de vœux au nouvel an. Je fais de mon mieux – j’envoie toujours un message au client pour le remercier de sa commande quand je reçois la notification, je glisse un mot dans le colis.
S’il y a un souci, je prends tout en charge, sans rechigner, et en m’excusant. Je les appelle par leur prénom. Sur Instagram, je suis les comptes de mes clients, essaie de créer le dialogue…
J’accepte aussi les réservations si la personne craint de louper la mise en vente, ou le temps qu’elle se décide sur un second objet.
Pour les commandes importantes, j’offre le suivi, ou je surclasse la livraison gratuitement. Parfois, pour un premier achat, on me demande de l’aide pour choisir – je prends systématiquement le temps de répondre en détails.

Est-ce qu’il y a des gens qui abusent ? Oui. Je leur dis non gentiment – on m’a demandé une fois de l’aide pour commander sur un site japonais concurrent !! Mais traiter mes clients, et mes prospects, avec gentillesse, c’est aussi ce qui me vaut des avis 5 étoiles même quand le colis s’est perdu (à Noël) et qu’il a fallu rembourser.

La boutique n’est jamais finie

Mention spéciale pour le référencement ! Oui, la boutique Etsy est toujours en voie d’amélioration. Parfois je reprends 40 fiches d’un coup pour intégrer un nouveau paragraphe – pas vraiment ce que je préfère.
Tous les mois, je fais le tri dans mes mots-clés, j’en teste de nouveaux.
Je n’y arrive pas toujours, mais je cherche, en tout cas, à améliorer mes photos. Je les ai intégralement refaites, à cinq ou six reprises, au cours des premiers mois sur Etsy.
Aujourd’hui, je suis parvenue à un arrangement dont la balance temps passé / résultat me convient, en attendant de trouver une meilleure façon de m’y prendre. Je sais qu’il faut que je reprenne mes textes – pour l’instant, je m’occupe ailleurs. Et puis, bien sûr, construire l’inventaire est un chantier constant.

Gérer et optimiser sa boutique prend du temps, d’autant que c’est à chacun de trouver sa recette. Ce que je n’ai pas appris en revanche, c’est à séparer ma vie professionnelle de ma vie privée !

Folkeshi m’a demandé (et me demande toujours!) pas mal de temps et d’investissement – financier comme personnel. Pour développer mon activité, je me suis confrontée à plein de questions que je n’avais pas abordées jusque-là, et que j’avais même soigneusement évitées. En retour, chaque vente, chaque commentaire de client me donne confiance : ce projet, je l’ai construit de à A à Z, et sa réussite ne tient qu’à moi. Cette assurance me permet de me lancer aujourd’hui dans un nouveau challenge, la préparation d’une boutique sur mon site, pour rendre accessibles les poupées kokeshi des artisans actuels – à venir bientôt.

Et vous, que vous a appris le lancement de votre activité, ou la gestion de votre boutique en ligne ?

Depuis la rédaction de cet article, Laetitia a ouvert une boutique sur son site Folkeshi : elle y vend non seulement des kokeshis anciennes, chinées sur les brocantes, mais également des kokeshi modernes, réalisées par des artisans japonais. Et force est de constater que le succès est à nouveau au rendez-vous : les premières ventes ne se sont pas faites attendre !

Merci beaucoup Laetitia pour ce témoignage si passionnant et longue vie à ta boutique en ligne !

Crédit photo : Laetitia Hébert, A. Spratt
A voir aussi
Comment gérer un client mécontent ?

Comment gérer un client mécontent ?

En tant que commerçant en ligne, vous serez confronté un jour ou l'autre à un client mécontent de son achat dans votre boutique. C'est inévitable. La façon dont vous répondrez à cet acheteur insatisfait déterminera ce que celui-ci dira de vous par la suite. Ainsi,...

Référencement sur internet : un glossaire pour les débutants

Référencement sur internet : un glossaire pour les débutants

Le référencement sur internet est un sujet qui vous intéresse beaucoup (si vous vendez en ligne, il est important de le maîtriser), mais plusieurs d'entre vous m'ont signalé qu'ils ne comprenaient pas toujours les termes techniques employés et que cela rendait la...

Allez, on en discute ?

Un grand MERCI  à celles et ceux qui prennent le temps de laisser un commentaire ici après la lecture d'un article : je les lis tous et ça m'aide à trouver la motivation pour les prochains articles !

21 Commentaires

  1. En Maine et moi

    Quel bel article, très motivant et pleins de ressources, cela donne encore plus envie d’avancer, même si c’est dur sur ETSY de se faire connaitre;
    Merci beaucoup de ce partage

  2. veroniquebmv

    Bel article Les Petits Pois Sont Bleus et une jolie découverte ! Du coup, je suis allée voir les premières photos avec les fonds colorés et c’est vrai qu’un fond uniforme met les objets plus en valeur !

  3. LaTourStudio

    Merci Les Petits Pois Sont Bleus et Laëtitia pour cet article! Ces partages d’expérience sont enrichissants, et encourageants. Je retiens comme idée principale “La Boutique n’est jamais finie”, il me parait essentiel de garder cela à l’esprit à tout moment, les améliorations sont à inviter à chaque instant!
    Bonnes ventes à vous!

  4. Laetitia

    @Andrea Oui, il faut certainement que je travaille sur ce point, aussi pour ne pas épuiser la patience de mon entourage… Merci !
    @Elodie, ca me fait plaisir de voir que ça te booste, on en a bien besoin, parce que généralement c’est un travail assez solitaire. Ta boutique est très belle, je te souhaite plein de ventes !

  5. Laetitia

    @Sabrina, c’est un vrai plaisir de lire que l’article est inspirant ! Je trouve que s’entourer d’exemples positifs est nécessaire pour y croire 🙂
    @Douce fantaisie Merci beaucoup !
    @Priscille je suis ton parcours également et je trouve que ta démarche est la bonne : tester, analyser, recommencer !
    @Sandra Merci !!
    @Dominique La concurrence, un sujet difficile… mais même si on l’ignore, elle est là… et prouve aussi que la réussite est possible !
    @Astrallia Merci pour ces encouragements, j’espère très fort que ce n’est que le début d’une longue histoire !

  6. la Fourmi Elé

    Merci pour ce super témoignage qui vous booste pour la semaine au moins ! C’est rassurant de voir que le travail paye. Comme Laetitia je passe beaucoup de temps à travailler mes fiches et faire des changements régulièrement pour tester des mots clés. Cela prend beaucoup de temps pour faire les photos et malgré des améliorations depuis le début cela reste quelque chose de difficile et qui prend du temps. La relation client est également très importante.
    La concurrence sur etsy reste très forte et il n’est pas évident de sortir du lot !
    Encore merci pour ce partage très positif et intéressant !
    Petit à petit cela avance mais je suis encore loin des résultats de Laetitia !! j’y travaille ! Si on aime et l’on croit en ce que l’on fait, je suis sûre que l’on finit à y arriver. Je ne lâche rien de mon côté !
    Bon courage à toi et à toutes les créatrices qui passent par là

  7. Andrea

    J’ai adoré… On aurai dit que je lis mes propres pensées.. Bravo
    Une phrase m’a retenu particulièrement : je sépare ma vie pro et privée !!
    Pour moi un point essentiel de la réussite pour garder sa performance
    Je te souhaite une longue et magnifique réussite

  8. Les Petits Pois sont Bleus

    @Astrallia Coucou, merci à toi pour tes commentaires et tes paroles si bienveillantes, toujours aussi agréables à lire 🙂 Et ravie que les articles publiés ici te plaisent toujours autant. A très vite !

  9. Les Petits Pois sont Bleus

    @Dominique oui, oui, il faut regarder comment font tes concurrents pour t’inspirer de ce qui marche chez eux et qui pourrait marcher chez toi. Ne serait-ce que pour les mots-clés qu’ils utilisent, hé hé 😉
    Pour le faire plus facilement, tu peux mettre en place une veille par exemple, au lieu de visiter toutes les boutiques ou tous les sites régulièrement (tu perdrais moins de temps). J’ai un article là-dessus si ça t’intéresse : https://lespetitspoissontbleus.fr/veille-sur-internet/
    A bientôt Dominique !

  10. Les Petits Pois sont Bleus

    @Sandra Merci pour ta visite et ravie que l’article de Laetitia te plaise 🙂

  11. Les Petits Pois sont Bleus

    @Priscille Oui, il faut s’accrocher ! J’ai envie de dire : si Laetitia l’a fait, nous aussi on peut ^^ Bon courage et bonne ventes !

  12. Astrallia

    Merci Lætitia pour le partage de ton expérience ! Quel beau chemin parcouru déjà et ce n’est pas fini ! Garde confiance toujours en sachant qu’il faut parfois se remettre en question et “cent fois sur le métier remettre son ouvrage”. Car malgré les doutes et les embûches que l’on rencontre forcément, il y a le plaisir de faire ce que l’on aime et les “retours” de la clientèle satisfaite : une vraie réussite 🙂

    Et bravo à toi Val pour avoir remis ton site sur les bons rails 😉 merci de nous avoir permis de découvrir le parcours de Lætitia, et encore et toujours merci de tous tes bons conseils qui m’ont beaucoup aidée pour ma boutique et mon blog, et m’aident encore très souvent ! Bises 😉

  13. Dominique

    Merci Valérie pour ce partage et bravo Laetitia pour ton succès rapide sur Etsy et pour cet article très intéressant. Ça motive pour essayer de s’améliorer et je vais essayer de suivre quelques conseils comme par exemple surveiller la concurence de façon constructive.

  14. Sandra

    Merci Laetitia et Valérie pour ce partage d’expérience. Une belle réussite!

  15. Priscille

    Merci beaucoup pour cette expérience Laetitia et merci à Valérie aussi.
    Moi aussi j’ai ouvert ma boutique fin 2016. Je n’ai pas autant de résultats que Laetitia mais je m’accroche… Je vais essayer d’analyser le travail que Laetitia raconte ici et voir ce que je peux faire…

  16. Douce fantaisie

    Très bel article …merci pour ce beau partage et bravo Laëtitia !

  17. Laetitia

    @Camille Epplin
    Merci beaucoup ! Je suis facilement hésitante, et toujours nerveuse dès que je fais quelque chose de nouveau ; mais finalement, ce sont des traits de caractères avec lesquels j’ai appris à négocier ! Merci pour le soutien au fond rose 🙂
    J’aime aussi beaucoup voir les gens évoluer, et leurs boutiques – ça me donne plein d’idées !

    @Lily Merci, ça me fait plaisir !

  18. Sabrina - Végétalica

    Bonjour Valérie et Laëtitia,

    Merci beaucoup pour ce partage d’expérience, c’est très enrichissant.
    Bravo Laëtitia ! Je suis certaine que votre shop Etsy va continuer à se développer et je vous souhaite la même réussite pour le nouveau site 🙂

    Sur ce, je vais aller re-travailler mes fiches sur mon shop Etsy Végétalica 😉 Quand on veut, on peut… la preuve 🙂

    PS : Ravie de revenir ici Valérie et de lire à nouveau tes articles inspirants et motivants 🙂

  19. Lily

    Merci pour ce bel article et un grand bravo pour l’auteur de ce superbe site 😉

  20. Camille Epplin

    Merci pour ce superbe article ! C’est vraiment chouette de voir l’évolution de Laetitia ! Et super sympa d’avoir partagé son expérience 🙂
    La preuve que le travail porte ses fruits, bravo! Et ça fait du bien de savoir que les hésitations et remises en question sont importantes dans l’évolution de son travail ( ça n’est pas juste un trait de caractère féminin 😉 Oh et les photos sur fond rose, c’était une super idée pour mettre ses produits en valeur. Encore bravo et merci pour ce partage.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis et, efficitur. id elit. elementum tristique lectus nunc Lorem dolor leo.

Abonnez-vous à la Newsletter des Créateurs

 

Recevez gratuitement par email :

Ce que vous avez raté aujourd'hui

Ce que vous ne devez pas rater demain

Un peu de lecture si vous n'avez pas sommeil

Vous avez presque terminé : pour confirmer votre abonnement, merci de cliquer sur le lien contenu dans l'email que je viens de vous envoyer.

Pin It on Pinterest

Share This